Pour le dessin d’après nature :

Techniques recommandées  

  1.      crayon à mine en graphite (minimum 3B) permet l’effacement avec la gomme mie de pain,
  2.       ou crayon carbone ou pierre noire HB, effacement difficile. 

Par la suite, enrichir et varier les techniques (fusain, plume,…).
Porter une grande importance au cadrage, à la mise en page. Un dessinateur est un vrai lorsqu'il met son sujet là où il veut.
Tenue du crayon : pas comme pour l'écriture mais en tenue latérale. 

Effacement ou pas effacement ? 

L’impossibilité d’effacer oblige à se concentrer pour faire juste du premier coup.
L’effacement permet de corriger et corriger jusqu’à obtenir une certaine perfection et ainsi se rendre compte de la précision nécessaire.
Conclusion : utiliser par périodes les deux façons de procéder

Commentaires

Personnellement au niveau de l’apprentissage, j’accorde une importance secondaire à la technique. De toute façon quand on ne sait pas dessiner, on ne le sait pas quelle que soit la technique. L’important c’est d’apprendre à voir juste. Quand on sait dessiner avec un certain médium, on s’adapte facilement aux autres. Ce n’est qu’une question de pratique et de persévérance. Au début, ne pas papillonner entre plusieurs techniques mais s’approprier l’une d’elle suffisamment avant de passer à l’autre..

Les techniques telles que feutre, stylo bille conviennent plutôt à une approche dessin de chic.