Les yeux ne sont pas des décorations placés à plat sur le visage. Ce sont des sphères qui s’insèrent en retrait sous la protection de la visière frontale et sont couvertes par des paupières mobiles qui épousent la forme sphérique. Pour le spectateur, l’œil n’en est que la partie visible à travers les paupières plus ou moins ouvertes. Dans un portrait, les yeux donnent une grande part de l’expressivité. Il est d’usage de les accentuer (artifice) pour attirer l’attention du spectateur.

Positionnement et dimensionnement des yeux

Canons de hauteur

  • La ligne des yeux se situe à la moitié de la hauteur du visage.
  • Cette ligne (qui est courbe sous certains angles de vue) est continue et régulière. Cela permet d’éviter le décalage en hauteur ou en orientation d’un œil par rapport à l’autre.
  • La distance entre la ligne des sourcils et le bas du nez est égale à la distance entre le bas du nez et le bas du menton.

Canons de largeur

  • L’espace entre deux yeux est égal à la largeur de l’œil (partie visible sous les paupières).
  • L’espace entre le bord externe de l’œil et le coté du visage est égal à la moitié de la largeur d’un œil.
  • L’écartement des yeux (centre des pupilles) est égal à la largeur de la bouche.
  • L’écartement des yeux (coin interne) coïncide avec la largeur du nez au niveau des ailes.

Selon l’angle de vue

Le positionnement perspectif des yeux sur la tête est facilité par l’astuce des lunettes qui relie l’inclinaison de la ligne des sourcils avec le haut de l’oreille.

Structure de l’œil, éléments qu’il faut observer.

A travailler en séance de portrait

  • L’ouverture en amande de l’œil est bordée en haut et en bas par deux « rubans » étroits (bordures). Ces rubans présentent une épaisseur qui leur donne une certain relief.
  • La bordure supérieure de l’œil est plus courbe près du nez et plus droite près de la tempe (on modélise classiquement par trois segments)
  • La bordure supérieure est bien marquée par l’ombre qu’elle génère sur l’œil.
  • Le dessous de la bordure inférieure serait plus rond près de la tempe et plus droit près du nez.
  • Près de la tempe, la bordure inférieure s’enfonce sous la bordure supérieure.
  • Près du nez, la bordure supérieure se relie à la bordure inférieure en faisant un lacet serré qui entoure la petite glande lacrymale.
  • L'iris est coupée par la bordure supérieure, sauf expression particulière.
  • L’iris est serti à la surface de la sphère oculaire et se déplace avec elle. En forme de cercle parfait vu de face, il apparaît sous forme d’une ellipse lorsque l’œil tourne.
  • La paupière supérieure a tendance à retomber en un pli sur la bordure supérieure.
  • La paupière inférieure s’affaisse en un pli ou un creux en bas de l’œil (orbite).
  • Noter le raccordement paupière inférieure avec le lacet, parfois sous-entendu car en pleine lumière.
  • L’ombre à droite, sous la paupière inférieure est assez marquée.
  • La surface du globe oculaire est très réfléchissant. Reflet spéculaire = le fameux point brillant de l'œil.

Vidéos de Stan Prokopenko/Loomis

Structure des yeux


Dessin d'un œil