Vestige du museau La bouche ne doit pas être considérée comme une simple orifice, c’est un organe proéminent. L’ensemble nez-bouche forme un tout, c'est un vestige du museau animal.

D’après Kchen

Positionnement de la bouche sur le visage

  • Les canons de la tête aident à positionner le bas de la lèvre inférieure entre le bas du nez et le bas du menton (bouche fermée).
  • Vue de face la largeur coïncide avec le centre des yeux (pupilles).

Formes remarquables

Etagement récessif De profil, noter l’étagement récessif (sauf exceptions) de la base du nez, des lèvres, du creux du menton, du menton:

  • La ligne base-du-nez/menton est assez verticale, très légèrement rentrante.
  • La lèvre supérieure est en avant de la lèvre inférieure sauf exception.
  • Le menton ressort, mais, sauf exception, ne dépasse pas la lèvre inférieure. Le pli sous la lèvre inférieure est marqué, presque horizontal, ce qui marque le menton

La ligne de la bouche est assez proche d'un arc parabolique dont certaines parties peuvent être cachées par des parties du visage. Le réalisme de la bouche dépendra fortement de la transcription correcte de cet arc en fonction de l’angle d’observation.

Le contour de l'ensemble nez-bouche (le museau) est marqué par un sillon plus ou moins visible selon l’âge du sujet. Ce sillon part de l’aile du nez, contourne un coin de la bouche avant de disparaître ou plutôt de continuer dans le pli du menton. L’observation de ce sillon facilite l'implantation de la bouche par rapport au nez.

Les lèvres

  • Le canon de la face par moitiés aide à positionner le bas de la lèvre inférieure.
  • Les directions rayonnantes des lèvres : la partie centrale se relève et s’abaisse, les coins des lèvres supérieures semblent se relever, les lèvres inférieures s’abaissent en un trapèze courbe dont les coins inférieurs s’écartent.
  • L’arc des lèvres inférieures ?
  • Le M élargi des lèvres supérieures.
  • La fente ondulée des lèvres (pseudo accolade).
  • Les lèvres n’ont pas de coins pointus, elles se terminent par des obliques ou des trous triangulaires.
  • Les lèvres forment un arc vers l’avant, perspective souvent délicate car on ne la voit pas bien. En vue oblique, l’une des demi-lèvres latérales est ainsi plus courte que l’autre.
  • Idéalisation des lèvres supérieures : elles forment un V en étrave de bateau.
  • Les deux coussinets des lèvres inférieures, donnant l’impression d’un bourrelet.
  • L’étagement des lèvres de profil.
  • Angles des lèvres en profil,
  • Les lèvres des des personnes âgées sont plus minces que celles des personnes jeunes.
  • Les contours des lèvres sont plus ou moins marqués, parfois disparaissent.
  • L’ombre et la lumière sur les lèvres donnent le relief. La réflexion spéculaire marque son point de lumière

Vidéos de Stan Prokopenko/Loomis

Structure des lèvres


Dessin des lèvres