L'équivision (proposition de francisation du terme sight-sizing) est une technique de dessin d'après nature visant à obtenir une exactitude de reproduction extrêmement précise de la réalité.

Apparemment, très en vogue dans les formations au dessin aux États-Unis, elle se répand dans le monde. Elle n’a aucune vocation artistique, mais je considère que c’est un excellent exercice de concentration pour « aiguiser » le regard et cultiver la précision.

Description de la méthode :

  • ·         Placer sur une même ligne, un chevalet équipé de sa feuille de papier et le modèle (plâtre, visage humain pour un portrait ou simplement une gravure), feuille de papier et sujet sont placés à la même hauteur.
  • ·         Déterminer une distance raisonnable permettant de voir simultanément, lorsqu’on est debout, la feuille et le sujet en tournant légèrement son regard. Noter sur le sol l’emplacement choisi pour le retrouver facilement.
  • ·         Tracer un axe vertical au milieu de la feuille et placer un fil à plomb devant le sujet.
  • ·         Mener son dessin en plaçant ses pieds sur la ligne déterminée et en visualisant avec concentration le modèle puis en reportant mentalement son image sur la feuille en se repérant avec l’aplomb. On s’approche du chevalet,  on effectue l’élément de tracé choisi, puis on revient sur la ligne afin de comparer le dessin avec la réalité. On procède ainsi successivement jusqu’à obtenir l’exactitude la plus satisfaisante possible. Dans le cas de la copie d’une gravure, il faut exclure une déviation de plus d’un millimètre par rapport à l’original.

Les progrès obtenus par cette pratique sont remarquables lorsqu’on revient à un dessin plus « libre ».